Bastamag.net


Groupement des Producteurs
de Gelée Royale
ELEMÉNTS DE CHARTE Groupement des Producteurs
de Gelée Royale
ELEMÉNTS DE CHARTE Groupement des Producteurs
de Gelée Royale
ELEMÉNTS DE CHARTE pleins Feux sur un marché opaque traçabilité alimentaire est sur toutes les lèvres, le Groupement des Producteurs de Gelée Royale (GPGR) a mené des analyses sur l'origine des gelées royales vendues sur internet et par correspondance. Le résultat est accablant : 98 % de la gelée royale vendue en France est importée d'Asie et surtout de Chine. Dans l'opacité la plus totale, le consommateur est trompé. C'est pourquoi le GPGR lance le site geleeroyale-info.fr
qui permet au consommateur de connaître
immédiatement l'origine et la qualité
de la gelée qu'il
Comme le miel, la gelée royale est un aliment naturellement présent dans la ruche.
Fabriquée exclusivement par les abeilles nourrices pour leur reine, la gelée royale est riche en vitamines, acides gras et aminés… qui lui confèrent des propriétés exceptionnelles, aussi bien pour les abeilles que pour l'alimentation humaine.
Du fait notamment de ses propriétés originelles aujourd'hui reconnues, la gelée royale est très recherchée mais de nombreux consommateurs achètent de la gelée royale d'importation sans le savoir. En effet, sur internet ou par courrier, des commerçants peu scrupuleux ou même des pseudo-apiculteurs, proposent de la gelée royale (bio ou conventionnelle) dont l'origine est cachée, omise ou fausse.
Les apiculteurs asiatiques nourrissent leurs abeilles avec des succédanés de pollen (farine de soja.), des
succédanés de nectar (sirop de glucose…) et traitent parfois leurs abeilles aux antibiotiques (annexe 3).
Des congélations et décongélations successives sont couramment pratiquées par les nombreux intermédiaires
avant la vente, pour constituer des lots exportables et pour allonger la durée de conservation jusqu'à 5 ans.
Il n'existe pas de traçabilité individuelle systématique pour la gelée royale importée.
Elle est achetée à un prix dérisoire (40 fois moins cher qu'en France) et passe entre les mains de
nombreux intermédiaires (importateurs, conditionneurs, laboratoires divers, revendeurs) avant d'arriver au
consommateur.
Ainsi, non seulement le consommateur final n'achète pas le même produit mais il paye principalement des intermédiaires, la publicité, le marketing et le packaging.
Le GPGR a donc mené une enquête sur l'origine de ces gelées royales vendues sur internet ou par correspondance. Sous contrôle d'huissier, des gelées royales ont été commandées sur ces sites, avant d'être analysées afin de déterminer leurs origines exactes à partir de l'analyse des pollens (annexe 1).


Les résultats, mis en ligne sur le site internet geleeroyale-info.fr, sont accablants : nombreux
sont les sites qui vendent de la gelée royale « sélectionnée et/ou produite par eux-[…] depuis
plusieurs générations » alors que celle-ci est importée d'Asie : le consommateur est trompé.
Ce site geleeroyale-info.fr nouvellement créé a pour vocation d'informer le consommateur sur :
• L'origine exacte et la qualité de la gelée qu'il achète ;
• L'existence de producteurs de gelée royale respectant les normes françaises, identifiés
par un label spécifique.
Face aux pratiques commerciales trompeuses, le Groupement des Producteurs de Gelée Royale se mobilise pour préserver une production locale de qualité, informer le consommateur et lutter contre les fraudes.
À propos du GpGr
Produire de la gelée royale demande du temps, une technique et un savoir-faire que seuls quelques apiculteurs maîtrisent. Ils se sont donc regroupés pour donner naissance en 1995 au GPGR – Groupement des Producteurs de Gelée Royale, afin d'améliorer leur technique, transmettre leur savoir-faire et surtout sauvegarder la production française. À partir d'études scientifiques reconnues, le GPGR impose à ses 90 apiculteurs adhérents une charte de qualité stricte (www.geleeroyale-gpgr.fr) dont le respect assure une production de qualité : une gelée royale française non congelée, fabriquée à partir d'abeilles nourries exclusivement de nectar et de pollen de fleurs, récoltée dans des conditions strictes d'hygiène, conservée à une température optimale (+2° à +5 °C) durant 18 mois maximum après sa récolte et conditionnée en pots numérotés. Cette démarche qualité du GPGR est complétée par des contrôles obligatoires et réguliers chez les apiculteurs, effectués par le Bureau Veritas. La gelée royale produite selon la charte qualité du GPGR est identifiable grâce à son logo. Rémy PelissieR
Porte-parole du GPGR
02 48 56 26 34 remy.pelissier@wanadoo.fr
ChaRlotte le Bihan
ingénieur-animatrice du GPGR
04 27 86 13 58 clebihan-gpgr@agrapole.fr
agrapole
23 avenue Baldassini
69364 lyon Cedex 7
tél. : 04 72 72 49 29






Groupement des Producteurs
de Gelée Royale
ELEMÉNTS DE CHARTE Groupement des Producteurs
de Gelée Royale
ELEMÉNTS DE CHARTE Groupement des Producteurs
de Gelée Royale
ELEMÉNTS DE CHARTE pleins Feux sur un marché opaque de Gelée royale De jeunes larves de 1 1 à 2 jours (mesurant 2 mm) sont déposées individuellement et manuellement par l'apiculteur dans des amorces de cellules royales (« cupules » dans le jargon des apiculteurs).
Les cupules sont introduites dans la ruche et 2 disposées de telle manière que les abeilles se sentent orphelines de leur reine. Dès lors, les jeunes abeilles étirent naturellement des cellules royales à partir de ces amorces et les remplissent de gelée royale.
Trois jours environ après l'introduction de 3 ces cupules dans la ruche, l'apiculteur récolte la gelée manuellement après avoir pris soin d'enlever délicatement la larve de reine.
Une cupule contient entre 0,5 gr et 0,7 gr de la précieuse gelée.
La gelée royale est ensuite immédiatement 4 stockée entre 2° et 5° à l'abri de la lumière dans des pots en verre de 1 kg préalablement désinfectés, puis conditionnée en piluliers numérotés de 10 ou 20g.
Groupement des Producteurs
de Gelée Royale
ELEMÉNTS DE CHARTE Groupement des Producteurs
de Gelée Royale
ELEMÉNTS DE CHARTE Groupement des Producteurs
de Gelée Royale
ELEMÉNTS DE CHARTE pleins Feux sur un marché opaque à la Gelée royale 2002 à 2004 Malgré cela « L'analyse des spectres polliniques emBaRGo suR des gelées royales d'importation a permis de retrouver les
les imPoRtations mêmes espèces et associations florales, essentiellement d'origine
Chinoises dû à chinoise, chez des produits pourtant déclarés d'origines différentes.
la PRésenCe Ceci laisse supposer des importations de gelées royales de Chine
d'antiBiotiques avant la levée de l'embargo, décidé par la Commission européenne
dans le miel en janvier 2002, sur certains produits d'origine animale provenant de
et la Gelée Royale. Chine - dont le miel et la gelée royale - qui contenaient des résidus
de traitements d'antibiotiques interdits en Europe, notamment le chloramphénicol. Embargo qui n'a été levé que fin août 2004. Des enquêtes complémentaires sont en cours auprès des importateurs pour vérifier l'origine réelle des produits. » (Source –DGCCRF) 2004 à nos jours Le 9 août 2007 l'Espagne signale un lot de Gelée royale en provenance de Chine contenant des « résidus de produit vétérinaire » la norfloaxin. la levée de l'emBaRGo La gelée est réexpédiée.
et les inteRdiCtions Le 10 décembre 2007, la Grande Bretagne signale un lot de gélules de
suR l'utilisation gelée royale en provenance des USA, contenant du chloramphenicol. Le
des antiBiotiques lot est retiré de la vente.
ne dissuadent Pas les Le 12 février 2008, la Grande Bretagne signale un lot de gélules de
fRaudeuRs gelée royale en provenance de Chine, contenant du chloramphenicol.
(Source RASFF Le lot est retiré de la vente.
Rapid alert system for food and feed) Le 26 février 2008, la Grande Bretagne signale un lot de gélules de gelée royale en provenance de Turquie, contenant du chloramphenicol. Le lot est retiré de la vente.
Le 15 décembre 2008, la Slovénie signale un lot de gelée royale fraiche en provenance de Chine, contenant du chloramphenicol (2,5 mg/kg). Le lot est détruit.
mars 2012 Jugement du Laboratoire CEVRAI Le Domaine de Chézelles


Groupement des Producteurs
de Gelée Royale
ELEMÉNTS DE CHARTE Groupement des Producteurs
de Gelée Royale
ELEMÉNTS DE CHARTE Groupement des Producteurs
de Gelée Royale
ELEMÉNTS DE CHARTE pleins Feux sur un marché opaque extrait léGendé site internet
note d'appréciation
de l'origine de
la gelée
Résultat de l'analyse
Groupement des Producteurs
de Gelée Royale
ELEMÉNTS DE CHARTE Groupement des Producteurs
de Gelée Royale
ELEMÉNTS DE CHARTE Groupement des Producteurs
de Gelée Royale
ELEMÉNTS DE CHARTE pleins Feux sur un marché opaque La DGCCRF, quand elle est sollicitée, engage des analyses
et obtient des résultats. Plusieurs revendeurs ont été accusés.
Mais elle ne peut tout faire, face à la prolifération des sites internet commerciaux.

Source: http://www.bastamag.net/IMG/pdf/Dossier_de_Presse_Fraude_GPGR.pdf

Microsoft word - top 5 mistakes to avoid in poisoned patient cvc 2014.rtf

TOP FIVE MISTAKES TO AVOID IN YOUR POISONED PATIENT Justine A. Lee, DVM, DACVECC, DABT www.vetgirlontherun.com In veterinary medicine, with any poisoned patient, the primary treatment for toxicant exposure should be decontamination and detoxification, along with symptomatic and supportive care. Initial steps when presented a poisoned patient should include immediate triage and stabilization, obtaining an appropriate history, performing a thorough physical examination, and initiating treatment (including decontamination and stabilization). Appropriate decontamination and therapy is indicated to improve the overall prognosis and outcome of the small animal poisoned patient. The use of decontamination, if and when appropriate, should be implemented to help prevent further toxicant absorption. Gastrointestinal decontamination (including emesis induction and/or administration of activated charcoal with a cathartic) is considered the best method of limiting absorption and preventing continued exposure to potential toxicosis in veterinary medicine. This is particularly beneficial with potentially harmful or life-threatening ingestions. It is imperative, however, to consider whether decontamination is appropriate, as it may be too late or contraindicated (resulting in potentially further harm). Evaluation of the potential risk associated with induction of emesis needs to be considered. Five key mistakes to avoid in the poisoned patient include:

Untitled

IEEE TRANSACTIONS ON COMPUTER-AIDED DESIGN OF INTEGRATED CIRCUITS AND SYSTEMS, VOL. 28, NO. 7, JULY 2009 The Tire as an Intelligent Sensor Sinem Coleri Ergen, Member, IEEE, Alberto Sangiovanni-Vincentelli, Fellow, IEEE, Xuening Sun, Member, IEEE, Riccardo Tebano, Sayf Alalusi, Giorgio Audisio, and Marco Sabatini Abstract—Active safety systems are based upon the accurate