There are even those patients whose problem lies somewhere between these three disorders cialis australia is the most popular in Australia, followed by vardenafil and tadalafil as active ingredients.

Bvu.be


Cancer de la prostate métastatique ou localement avancé Le docetaxel (Taxotere®, Sanofi) change le paradigmeDominique-Jean Bouilliez Divisée en 3 chapitres, la session de l'ASCO sur le cancer de la prostate a attiré la grande foule, notamment parce que Howard Scher venait présenter les premières réflexions du Prostate Cancer Working Group 3 sur la manière idéale de conduire les études cliniques dans le cancer de la prostate (1). Dans ce sens, STAMPEDE (2) et RTOG 0521 (3) ont apporté des informations de première main sur le mode de prise en charge des cancers métastatiques ou localement avancés, évoquant la possibilité d'un changement de paradigme. Extrait de Onco-Hemato • Vol 9 • N°4 • 2015 Cancer de la prostate métastatique: Cancer de la prostate à haut risque STAMPEDE bouscule les traditions! (2) hormonosensible: ajouter la chimiothérapie au traitement classique (3) L'hormonothérapie est l'un des traitements de base du + docétaxel 75mg/m2 toutes les 3 semaines pendant 6 Le cancer de la prostate de stade avancé est de mauvais «L'incidence cumulée des métastases à distance a également cancer de la prostate depuis plus de 70 ans, un cancer cycles, associés à la prednisolone (10mg/jour) versus pronostic. Le cancer localisé à haut risque également. été réduite de manière significative, a précisé Sandler, ce dont le pronostic est amélioré dans certains cas par l'ajout combinaison des 3. Les patients étaient randomisés dans «Si le traitement standard actuel passe par la radiothérapie qui est une première en cas de cancer de la prostate localisé de la radiothérapie au stade N0M0. La question se pose chacun des bras, selon un schéma 2:1:1:1, avec pour et une hormonothérapie de longue durée (2-3 ans), l'ajout hormonosensible à haut risque, comme c'est également une cependant de l'intérêt de traitements actifs administrés critère de jugement principal la survie globale et pour d'une chimiothérapie pourrait améliorer la contrôle de la première pour l'amélioration de la survie globale avec une précocement pour améliorer la survie globale. Parmi critères de jugement secondaires la survie sans progression, maladie», signale Howard Sandler (Cedars-Sinai Medical chimiothérapie adjuvante dans les formes localisées à haut ces traitements, on trouve le docetaxel, généralement la toxicité, la qualité de vie, la survenue d'événements Center, Los Angeles). Dans la mesure où le docetaxel a risque. Cependant, le suivi des patients doit être prolongé bien toléré par le patient âgé et qui prolonge la survie osseux et le coût-efficacité.
démontré son efficacité dans les cancers métastatiques pour conforter ce gain et savoir si la pratique doit évoluer», en cas de cancer de la prostate métastatique résistant à la hormonorésistants, il paraissait logique de le tester en a-t-il ajouté.
castration, et l'acide zolédronique, qui réduit la survenue Au total, 2.962 patients ont été inclus entre octobre 2005 d'événements squelettiques et qui a montré in vitro une et mars 2013: 1.184 avec le traitement standard, 593 avec synergie avec le docetaxel (4). l'acide zolédronique, 592 avec le docetaxel et 593 avec leur Figure: Survie globale sous docetaxel
combinaison. Âgés en moyenne de 65 ans, avec un taux de PSA moyen mesuré à 65ng/ml, ces patients étaient pour «Les résultats sont impressionnants. Mais il faut savoir 61% au stade métastatique, 15% N+M0 et 24% N0M0 aussi qu'ils ne représentent pas la population des patients (médiane de survie: 42 mois). Les résultats n'ont pas qui développent leur cancer plus lentement et métastasent plusieurs années après le diagnostic, qu'ils aient ou non montré de différence en faveur du bras acide zolédronique Non-PH p-value: 0.51 bénéficié d'un traitement local. Cela dit, si on combine les + suppression hormonale vs suppression seule en termes de résultats en survie globale de CHAARTED, GETUG-15 survie sans récidive et de survie globale. Ce qui n'a pas été et STAMPEDE, on ne peut que conclure en un bénéfice le cas pour le docetaxel, qui a montré un très net avantage net et significatif en survie avec l'ajout de docetaxel (p = en survie sans récidive (44,4 mois, contre 35,3 mois; HR 0,003). Dans ce cas, les hommes avec cancer de la prostate = 0,62 et p < 10-11) ainsi qu'en survie globale (77 mois Median OS (95% CI) métastatique à haut risque dont l'état de santé permet contre 67 mois; HR = 0,76; p = 0,003) (Figure).
une chimiothérapie doivent avoir la possibilité de recevoir 6 cycles de docetaxel en plus de l'hormonothérapie.» L'association des deux traitements a également amélioré Ian Tannock (Toronto) la survie sans progression (37 mois contre 21 mois; HR Time from randomisation (months) = 0,62; p < 10-11) et la survie globale (72 mois contre Cette association a dès lors été proposée à des patients 67 mois; HR = 0,82; p = 0,02).
avec cancer de la prostate métastatique N+ nouvellement diagnostiqué et présentant au moins 2 des facteurs Ce bénéfice a été consistant quel que soit le sous-groupe cas de cancer hormonosensible. L'étude RTOG 0521, «RTOG 0521 a montré une réduction significative des suivants: PSA > 40ng/ml, stade 3/4 ou score de Gleason considéré: statut métastatique (M0 ou M1, pour lequel financée par les National Health Institutes (NIH), a décès précoces, mais 4 ans, c'est assez court dans l'histoire 8-10; ou en rechute après chirurgie ou radiothérapie avec l'ajout du docetaxel a également montré une amélioration concerné uniquement le stade localisé à haut risque (score d'un cancer de la prostate et un suivi plus long est nécessaire au moins un des facteurs suivants: taux de PSA > 4ng/ml significative de la survie globale: 65 mois contre 43 mois; de Gleason de 8 et plus). Elle a inclus 563 patients avec avant de recommander la chimiothérapie pour les formes et doublé en moins de 6 mois, ou encore ≥ 20ng/ml, N+ HR = 0,73; p = 0,002), présence de ganglions +, score de pour critère d'évaluation principal la survie globale. Les et /ou M+ (5).
Gleason, taux de PSA avant traitement, âge, état général, patients recevaient une hormonothérapie classique durant Cet essai clinique randomisé de phase III, nommé traitement concomitant ou non par AINS ou aspirine. 24 mois avec radiothérapie externe durant 8 semaines STAMPEDE, visait à déterminer la tolérance et l'efficacité L'incidence de survenue d'une toxicité était plus élevée (traitement standard) (n = 281) ou le même traitement + de différents schémas thérapeutiques: suppression lorsque le docetaxel était ajouté à la thérapie tout en le docetaxel à dose classique à partir de 4 semaines après hormonale avec ou sans acide zolédronique, docetaxel, restant acceptable (10,1% de grade 3 à 1 an contre 9,7%).
l'irradiation et pour 6 cycles (n = 282).
prednisolone, célécoxib, abiratérone, radiothérapie. Les Avec un suivi médian de 5,5 ans, une amélioration Scher H, et al. The Prostate Cancer Working Group 3 (PCWG3) Consensus for Trials in résultats présentés à l'ASCO 2015 se sont concentrés Ce qui permettait aux auteurs de conclure ainsi: «Le statistiquement significative de la survie globale à 4 ans a été Castration-Resistant Prostate Cancer (CRPC).
James N, Sydes M, Mason M, et al. Docetaxel and/or zoledronic acid for hormone- sur l'étude des 4 bras suivants: suppression hormonale docetaxel devrait être considéré en routine en cas de cancer obtenue avec la chimiothérapie complémentaire (93% contre naïve prostate cancer: First overall survival results from STAMPEDE (NCT00268476). (par analogue de la LH-RH ou orchidectomie) versus de la prostate métastatique nouvellement diagnostiqué ou 89%; p = 0,04; HR = 0,70). La chimiothérapie a également Standler H, Hu C, Rosenthal S, et al. A Phase III protocol of androgen suppression and radiotherapy vs. AS and RT followed by chemotherapy with docetaxel and prednisone suppression hormonale + acide zolédronique 4mg toutes en cas de maladie non métastatique mais à haut risque, de réduit le risque de rechute: la survie sans maladie à 5 ans for localized, high risk prostate cancer. Abstract#5002.
Ullén A, Lennartsson L, Harmenberg U, et al. Additive/synergistic antitumoral effects les 3 semaines jusqu'à 18 semaines, puis toutes les 4 manière à obtenir une survie sans rechute substantiellement était de 73% avec le docetaxel et de 66% avec le traitement on prostate cancer cells in vitro following treatment with a combination of docetaxel and zoledronic acid. Acta Oncol 2005;44(6):644-50.
5. www.stampedetrial.com semaines pendant 2 ans versus suppression hormonale plus élevée.» standard. Le risque de récidive était réduit de 32%.
Extrait de Onco-Hemato • Vol 9 • N°4 • 2015 Extrait de Onco-Hemato • Vol 9 • N°4 • 2015

Source: http://www.bvu.be/sites/default/files/bestanden/publicaties/div1541f.pdf

01 peterca.indd

La condizione giuridica dei fedeli orientali afÀ dati alla cura dei Vescovi latini Ionuġ Paul Strejac In recent years the presence of Eastern-rite Catholics in the ter- ritories of the Latin Church has increased considerably. As a re- sult, many Christians of Eastern tradition À nd themselves living outside their original environment, in Catholic countries where

tarc.exeter.ac.uk

Does Using Behavioural Prompts in Pre-Populated Tax Forms Affect Compliance? Results From an Artefactual Field Experiment With Real University of Exeter University of Exeter Discussion Paper: 015-15 Does using behavioural prompts in pre-populated tax forms affect compliance? Results from an artefactual field experiment with real taxpayers* Miguel A. Fonseca and Shaun B. Grimshaw